À la retraite, les ressources sont limitées. Pourtant il faut manger, et autant que possible sain et équilibré pour se maintenir en forme, alors comment faire ?

Je précise que je suis intolérante au gluten et lait de vache, que je ne digère ni les oignons ni les champignons et déteste les bananes. Je mange peu de viande, pas de porc. 

Au mois de septembre, vivant seule, j’ai expérimenté cette problématique, sans être invitée, et en invitant une fois mon fils et sa compagne. Voici mes observations.

Le « laboratoire » :

Chantal5

-       une gazinière avec bouteille de gaz  à demi pleine

-       une installation de cuisson solaire (en matériaux de récup) sur mon balcon (sud-ouest)  

-       un réfrigérateur avec mini-congélateur 

-       un robot mixer Rowenta (acheté il y a 30 ans)

Les produits dont je disposais :

-       1 paquet de café arabica et une belle réserve de thés divers

-       paquets entamés de plusieurs farines sans gluten (mix spécial, riz, noix de coco, sarrasin) et aussi de maïzena bio

-       2 paquets d’agar-agar en poudre (algue qui donne un mucilage à la cuisson)

-       paquets entamés de flocons de pois chiche, graine de foniou, sarrasin, quinoa, sésame blond, lentilles roses bio, pois cassés

-       1/4 litre d’huile d’olive bio + 1/2 litre d’huile de tournesol bio

-       un fond de paquet de graisse de noix de coco

-       des épices et aromates en vrac (galanga, curcuma, cannelle, vanille, poivre rose, clous de girofle, curry, safran, gingembre, piment d’Espelette, ras el hanout, paprika)

-       des plantes condimentaires sur mon balcon : 1 pied de tomates cerise, menthe, persil, basilic, ciboulette, livèche, verveine, mélisse, bégonia

-       une provision de plantes aromatiques sèches : thym, romarin, sarriette, origan, laurier sauce, fleurs de fenouil, branches de céleri, sauge

-       des fruits secs (abricots, raisins, noix, amandes, noisettes, noix de coco râpée)

-       3 citrons

-       des mignonnettes de confitures variées (récup de petits-déjeuners à l’hôtel)

-       paquets entamés de différents sucres : rapadura, cassonade, sucre blanc en poudre, stevia, et demi-tablette de chocolat noir dessert

-       un quart de paquet de bouillon de légumes en poudre (Brodo bio)

-       un fond de pot de Tahin (purée de sésame)

-       environ 250 gr de tomme de brebis

-       un fond de boîte de bicarbonate de sodium

-       un demi-pot de moutarde de Dijon, des olives noires (mes conserves), une ½ fiole de tamari bio (sauce soja), du sel fin et gros

 Sans oublier mes techniques de cuisine (40 ans d’expérience dont 8 ans en situation professionnelle…)

 Mes courses du mois :

Qtté

Aliments

Prix total payé

Lieu d’achat

1 kg

Riz rond complet bio

2 euros

Coop bio en vrac

1 grand paquet

Pain des fleurs

4,1 euros

Coop bio

2 paquets

Galette de riz bio

2 euros

Magasin Discount

1 boîte 1 kg

Pois chiches cuits

0,89 euros

Magasin Discount

2 kg

Pommes de terre

2 euros

Marché

1 kg

Carottes

1,5 euros

Marché

1 kg

Endives

1,5 euros

Magasin Discount

1 kg

Tomates

1,5 euros

Marché

750 gr

Epinards branch. surg

2 euros

Magasin Discount

750 gr

Poireaux coupés. surg

2 euros

Magasin Discount

1 kg

Pêches / brugnons

1,5 euros

Marché + discount

1 kg

Raisins

1,5 euros

Marché + discount

24 (4 boîtes de 6)

Œufs bio

6,8, euros

Magasin Discount

500 gr

Poisson surgelé

2,5 euros

Magasin Discount

1 kg

Poulet, dinde morceaux

6,5 euros

Magasin Discount

3 boîtes (140gr)

Thon au naturel

4,5 euros

Magasin Discount

2 paquets

Harengs fumés

4 euros

Magasin Discount

Sous total

 

46,79 euros

 

Qtté

Produits

Prix total payé

Lieu d’achat

1 paquet 8 rouleaux

Papier WC

1,99 euros

Magasin Discount

1/2 litre

Liquide vaisselle bio

1,50 euros

Magasin Discount

TOTAL GLOBAL

 

 50,28 euros

 

Pour 3 repas par jour plus la collation de 17 heures, en travaillant à temps partiel plus des démarches multiples dont recherche de travail, j’ai pu tenir avec ces provisions auxquelles s’est ajouté ce j’ai glané : les fonds de cageots à la fin du marché (3 gousses d’ail, feuilles de salade, feuilles de chou vert, un avocat abîmé, une branche de céleri, quelques haricots verts, une demi courgette, des tomates, un bout de poivron rouge, une orange, une pomme, une poire) et mes cueillettes de feuilles d’orties et de roquette sauvage, enfin des mûres, quelques grappes de raisin et des figues accessibles de la rue.

 Voici les plats confectionnés soit sur la gazinière soit en cuisson solaire sur mon balcon :

-       galettes aux fruits secs pour petits-déjeuners et goûters

-        rochers à la noix de coco pour petits-déjeuners et goûters

-       un pot de purée d’amande et un de purée de noisettes (petit dej)

-       houmous au citron et persil

-       salades d’endives, pomme et noix

-       salades de riz au thon, citron et légumes vapeur

-       salades chaudes de pommes de terre, carottes et roquette au hareng

-       soupes de pois cassés, de légumes et de poisson

-       dalh (lentilles cuites à la graisse de noix de coco)

-       tomates cerise remplies de rillettes de thon à la moutarde et entourées d’œufs mimosa (hors d’oeuvre invités)

-       poêlées de légumes

-       sautés de volaille en sauce curry, moutarde, tomate aux olives, poulette

-       carry de dinde sauce coco avec timbale de riz pilaf à la poire (plat invités)

-       gratin dauphinois sans lait (maïzena avec purée d’amande et purée d’ail)

-       gratin d’épinards aux œufs durs

-       paella au poulet et haricots verts hachés

-       riz cantonais (avec sauce tamari et omelette aux tiges de ciboulette)

-       poisson en nage de carottes et poireaux, crème au citron

-       soufflé (béchamel à la farine de riz) aux restes de poisson et au fromage de brebis râpé

-       couscous de volaille (graine de foniou aux raisins secs et cannelle)

-       risotto aux orties et amandes

-       tortillas aux pommes de terre et poivron ; aux pommes de terre, courgette et orties

-       ravioles salés et sucrés, cuites à la vapeur, farcies aux restes de légumes ou de fruits

-       écrasée de pommes de terre, carottes et céleri à l’huile d’olive

-       terrines et croquettes de restes divers                                                                                                                    

IMG_0558

 -       crêpes salées ou sucrées

-       tranches d’orange au sirop nappées de chocolat noir

-       tarte aux pêches (dessert invités) avec sorbet au citron (jus de citron sucre et agar agar)

Frustrations ? Devoir me limiter en quantité (je suis une bonne fourchette !) n’est pas agréable mais j’y suis arrivée. Ce qui m’a intensément manqué par contre : des cornichons, des fruits frais à volonté et j’ai eu une envie irrépressible de poulet rôti avec sa peau croustillante, son jus parfumé !!!

Du coup, ce mois-ci j’en ai acheté un que je ferai demain, au four avec des pommes de terre en papillote. J’en aurai de reste pour emporter au travail, et faire encore un succulent risotto avec la carcasse (recette de ma nona d’Italie).

 Faire soi-même toute sa cuisine permet des économies substantielles car tout s’utilise : les sucs de cuisson donnent un fond de sauce inimitable, les restes de pot au feu deviennent de délicieux beignets, sans parler des fameuses charlottes sucrées ou salées qui recyclent de façon créative les restes du frigo ou du placard. À présent, j’ai enfin le temps de cuisiner… et je recherche activement un travail à temps partiel dans ce domaine.