Risotto aux restes de seiche (libre inspiration de la recette de salade aux poulpes de Teresa, mon Mentor de cuisine Italienne) 

 

Il faut pêcher, ou se procurer de la seiche fraîche entière (6 euros 80 le kg au marché aux poissons de Sète, ce dimanche) : 
- la seiche nettoyée, pelée, se mange à la plancha, en rouille, ou bien selon votre recette préférée
- prélever soigneusement lpoche d'encre, la conserver dans une boite étanche au réfrigérateur pour faire "la pasta alla sepia" par exemple
- la peau et les viscères de la seiche seront données aux poules, voire au chat, sinon au compost 
- avec les tentacules, ailes, et autres "chutes" de la seiche, on fait le Risotto en deux étapes
1 - préparer un bouillon pour cuire les "bas morceaux de seiche" coupés en petits tronçons, à la cocotte, ou en casserole selon la quantité. Ce jus de cuisson,  coloré par la seiche en "terre de sienne", se mangera en soupe, il est délectable !!! En garder toutefois un grand bol par personne pour la cuisson du Risotto

2 - Risotto : j'ai pris du riz complet sauvage de Camargue offert par ma sorella. Faire chauffer dans votre cocotte une cuillerée d'huile d'olive avec une petite pincée de gros sel, y jeter le riz cru avec les tombées de seiches et un émincé des grosses feuilles de poireau, touiller à la cuiller en bois. Quand le riz chante comme une cigale et sent bon, mouiller avec le reste du bouillon de seiche, ajouter la pluche de céleri (ou quelques feuilles de livèche), couvrir, laisser réfléchir à feu doux le temps d'aller étendre la lessive au mistral. Pas besoin d'appeler "à table", le Papé trottera depuis sa vigne rien qu'au parfum... il mettra même la table pour que ça aille plus vite !!! Vérifier que le riz est cuit al dente sans vous brûler les papilles, et, si vraiment cela vous est indispensable, rajouter une noisette de  gras (beurre cru pour les inconditionnels, ou un rien d'huile d'olive de votre dernière récolte) mais le risotto est déjà parfumé, onctueux, prêt à déguster tel quel. Dans l'esprit, à Gaeta ou à Porto Empedocle, on le faisait sur la barque de pêche, à l'eau de mer, e basta cosi !

Coût total pour 4 personnes : approximativement 8 euros
Ingrédients : 4 seiches, 4 poignées de riz complet sauvage, une pincée de gros sel gris, une pluche de céléri en branche ou deux feuilles de livèche, 2 feuilles vertes de poireau : celles qu'on jette mais n'utiliser que ce qui se coupe facilement, une pincée de zeste d'orange, un souffle d'épices à votre inspiration... Ces quantités peuvent être augmentées selon la faim : pour un appétit de Commissaire Montalbano, prévoir facilement le double...
Temps de préparation : bouillon 15 mn ; Risotto 20 mn (si cuisson solaire, cela dépend du vent ! la cuisson c'est plutôt à l'odeur qu'à l'horloge !)
 
Images intégrées 1
 

Voici le peu que j'ai pu garder pour shooter la photo ! le  riz est coloré par le jus de seiche (les bords de la poêle aussi, mais cela part à l'eau de vaisselle)

 

L'on peut raffiner à volonté ce plat très économique : y ajouter du safran (2 stigmates en infusion tiède la veille), des piments en arabiatta, à votre fantaisie !

L'accord avec un vin  léger rouge ou blanc (un côtes du Ventoux) en fait un plat de fêtes.