De la cuisine aux fleurs sauvages sous le soleil ardent

27 juin 2014

Assiette Mezzanine Fleurs&Papilles du 25 juin

MezzaAssiette25Juin

Après une pause pour activités intenses en botanique, cuisine à domicile et bricolages solaires, j'ai fêté le solstice en fleurs et délices avec amis & complices, et me voilà à nouveau pour partager la joie de vivre !

J'ai préparé pour cette première "cuisine des fleurs" à la Mezzanine, salon de thé participatif de Montpellier, connu dans le monde entier (j'ai pu le vérifier au Népal, en Polynésie, au Sri Lanka) un velouté d'amandes fraîches au concombre, à la pomme, au citron, décoré de grains de raisin Italia et de pétales de roses rouges (don de René le jardinier éveillé). Le tout "bio" ou non traité, bien entendu...

J'ai adapté une recette que j'avais admirée dans Les épices de la passion, et retrouvée comme soupe de printemps, traditionnelle en Andalousie.

La saveur fruitée de ce "smoothie" froid mais pas glacé (pour ne pas anesthésier les organes du goût) va de l'acidulé à la pointe d'amer du concombre auquel je laisse la peau, avec une touche sucrée donnée par la pomme relayée par le raisin. La rose parfume en profondeur la douceur suave du lait d'amande, subtil rappel botanique...

Les clients ont aimé les couleurs, les saveurs et la variété des parfums dégustés.

Un chutney de pomme et mirabelles et une mostarda au piment d'espelette complétaient la timbale de quinoa aux mauves.

En guise de sel j'ai utilisé la soude maritime, plante halophile au goût iodé.

Mezza25Juin2014

 

Posté par Xant à 04:51 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,


02 février 2014

Un amandier fait le printemps

F&P 1erAmandierFleuri2014

En danger, ce superbe amandier, le premier que je vois en fleur cette  année ?

Un tronc noir comme l'hiver, des corolles pâles et légères comme l'aurore, et mon coeur s'envole devant la grâce et la poésie de cette vie qui chante.

Mais il fleurit près d'un chantier immobilier qui dévore tout un quartier d'anciens potagers et de jardins ouvriers...

Derrière ses barbelés, il éclate d'espoir vers l'azur.

Le doux parfum de miel de ses fleurs rosées appelle les pollinisateurs à s'enivrer.

De leurs épousailles, auront-ils le temps de former de tendres amandes pour les jolies croqueuses chantées par Georges Brassens ? 

Tendrement, je prépare quelques douceurs avec celles que j'ai cueillies en fin d'été, émondées, puis pilées avec des fleurs, des abricots et mes orangettes, pour ravir le bec sucré de R. le jardinier dont je suis amoureuse à vie, passionné des Ophrys, et aussi pour notre fils, botaniste en herbe et geek confirmé.

Moulés dans un coeur, préparés avec amour, mes bonheurs crus aux amandes exprimeront mieux que les mots l'infinie gratitude que j'ai pour "mes hommes" !

F&P CoeurAmande

Et vous, aimez-vous les amandes ? 

Posté par Xant à 00:49 - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : ,

19 janvier 2014

Naissance & renaissance

F&P 1ereViolette2014

Quelle émotion d'apercevoir la première violette de cette nouvelle année !

C'est l'image que je choisis, en ce jour particulier, pour la saluer et vous adresser à tou(te)s et à chacun(e), mes plus chaleureux voeux de beauté, santé, bien être, espoirs et paix.

Que toutes les graines soient protégées, respectées, semées ou bien gardées pour partager, distribuées avec plaisir et puissent germer dans le soleil d'un amour sans nuage !

Adieu à 2013, avec ces trois jeunes filles de Pokhara s'avançant d'un pas alerte vers leur avenir... 

F&P BeautésPokara

 

Et bonjour à 2014 avec ce quatuor inespéré !

F&P PdtCoeurs2014

 

 Quelle probabilité, en effet, de trouver quatre pommes de terre en forme de coeur dans un filet ? 

 

 J'y ai vu un signe favorable, pour mon potager de balcon puisque chacun de ces tubercules a germé pile à la commissure du renflé !

 

 Un signe  d'espoir aussi, à partager avec vous, contre la faim qui ronge tant  de nos amis sur terre...

 

 Aucune recette ne pourra combler ce vide qui fait souffrir, un coeur hurlant de manque, de chagrin, d'injustice... 

 

  Juste une véritable attention contribue à apaiser, ramener à la vie, au sourire.

 

 Une main tendue, une écoute sans limite ni jugement, parfois simplement marcher, oeuvrer, aux côtés d'une personne fatiguée, trop découragée pour se remettre en mouvement...

 

 Et partager toujours, sans peur, avec plaisir, gaieté, dans le silence ou le rire ou le chant, véritables épices des bonheurs quotidiens !

 

  Donner comme la nature nous donne, et comme on m'a beaucoup donné.

 

 A présent j'ai un cadeau que j'offre avec joie et fierté, du kéfir.

 

 J'en ai reçu en don, je le cultive et le soigne, mais surtout  je le fais circuler.

 

 Ce probiotique délicieux, légère limonade fruitée - que j'ai parfumé à la vanille de Tahiti - favorise une meilleure flore intestinale (mais où va se promener la botanique...) et de ce fait, la résistance aux petites infections, puis, assurant un transit régulier, entretient la joie de vivre ! 

F&P KéfirPassoireRecyclée

  Je me souviens du meilleur conseil de beauté que j'ai lu, il y a fort longtemps, dans un magasine féminin. Lors d'une interview, Michèle MORGAN - sublime actrice et femme d'une rare intelligence - a donné ce judicieux avis : se vider les intestins tous les matins...

 Bravo à elle pour sa sagesse, son talent et son courage, et félicitations, pour cette fois, à l'équipe d'édition, d'avoir osé le publier !

 

Posté par Xant à 11:39 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

31 décembre 2013

Treizième lune et dernier jour de l'année

F&P PommierSauvageNoël3

 

Beau et bon dernier jour 2013 !

Joyeux accueil à cette 2014ème nouvelle année

dans nos calendriers.

En Asie, c'est au printemps,

                                                          le nouvel an !

 

Pas de recette avec ce message...

Juste mes voeux les plus chaleureux à tous !

Pour la Paix, l'ouverture à la différence,

des partages de passions et une véritable attention à la place de chacun, plus aucune exclusion...

Plus jamais d'arbres vénérables coupés aux seuls intérêts financiers, s'il vous plaît ! 

Comme tout ingrédient dans une préparation a son rôle, sa juste résonance, tout être doit pouvoir s'inclure

harmonieusement en alliance avec ses voisins...

Entraide, trocs de services, sourire et bienveillance, cela ne coûte que l'intention.

Oui, parfois, un peu de peine aussi : quelques heures données d'un temps qui ne nous appartient que si peu... mais

quel plaisir d'avancer ensemble ! d'apprendre des nouveautés, de s'enrichir l'âme, de rayonner d'aise dans toutes

les couleurs de l'arc en ciel... vivement que les peurs soient seulement pour jouer, qu'elles n'aient plus de pouvoir

dans la vraie vie ! 

A tous et à chacun, pour reprendre cette formule de quelqu'un que j'aime, je souhaite d'oser vivre ses rêves...

13 lunes c'est chaque année, en effet... 

 

F&P Robotscourget2

 

Avec toute ma sincère gratitude...

à vous qui m'inspirez, me soutenez, m'aidez tant aux plans matériel et spirituel, me lisez, m'écrivez, pleurez

ou riez avec moi, m'accueillez dans vos bras ou vos blogs,

je vous serre tous tendrement contre mon coeur !

Posté par Xant à 11:00 - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : ,

01 décembre 2013

Ecrasée de vitelotte aux pétales de pommes sauvages en infusion de verveine, et piment d'Espelette

Je participe à nouveau au concours de Lyne, d'Epices & moi avec cette recette de hors d'oeuvre automnal, chaleureux et réconfortant en ce début d'hiver.

F&P VitelottePommesVerveine

equilibrez-vos-repas-de-famille-avec-les-produits-d-automne_large Crédit photos : Direct et bon 

Pour enchanter 4 convives il vous faudra :

4 pommes de terre vitelottes bio dont c'est la saison !
4 pommes sauvages (de pommiers abandonnés ou poussés tout seuls) elles sont petites, à longue "queue", et très saines (sinon des pommes de variétés rustiques)
4 feuilles fraîches de verveine (sinon sèches)
pour l'écrasée : une cuiller à soupe d'huile d'olive extra vierge (l'huile nouvelle fera merveille), une petite pincée de gros sel, une toute petite pincée de piment d'Espelette
pour les pétales de pomme : une cuiller à soupe de sucre roux
pour le décor : du piment d'Espelette, des pluches de persil frais
2 casseroles, 1 moule anneau (forme simple), 1 bol, 1/4 de litre d'eau de source ou osmosée ou filtrée
1 plat chaud (bain marie), 4 assiettes chaudes (pour service à l'assiette)
Préparation 10 mn - Cuissons total 20 mn - Coût 1 euro par personne environ
1- préparer l'infusion de verveine : faire bouillir l'eau, y jeter 3 des feuilles de verveine, stopper le feu, couvrir et laisser développer les arômes durant 5 mn
2- pendant ce temps, laver les pommes de terre, les disposer dans la 2ème casserole, couvrir d'eau froide à laquelle on ajoute une feuille de verveine et très peu de gros sel ; porter à ébullition, baisser le feu vérifier la cuisson avec une pointe de couteau. Elles ne doivent pas éclater en purée. Les égoutter dès que cuites et réserver pour pouvoir les éplucher sans vous brûler, mais à chaud
Il est également possible de procéder à une cuisson vapeur, en posant chaque pommes de terre sur une feuille de verveine. 
3- laver les pommes, les éplucher au dessus d'un bol car on va utiliser ces peaux ainsi que les coeurs*, couper en quartiers les pommes, enlever les coeurs toujours au dessus du bol (bien sûr, en triant ceux qui ne seraient pas sains). Disposer les quartiers de pomme avec une pincée de peaux et coeurs dans la casserole d'infusion, enlever les feuilles de verveines qui serviront au décor, ajouter le sucre et faire chauffer à feu vif puis baisser la température. Il faudra surveiller pour que les pommes soient cuites sans compoter (environ 5 mn de cuisson). Verser alors le liquide dans un récipient à part, les quartiers de pommes doivent rester au chaud.
4- éplucher rapidement les vitelottes, les disposer coupées en morceaux dans le plat, les écraser à la fourchette tout en les arrosant d'un filet d'huile d'olive, et en saupoudrant d'un soupçon de piment d'Espelette.
Disposer sur chaque assiette chaude la forme remplie d'écrasée, pousser délicatement au dessus bien à plat avec le dos d'une cuiller à soupe pour démouler.
5- disposer vivement les quartiers de pomme en rosace autour de chaque écrasée, décorer à la pointe du couteau de minuscules pincées de piment d'Espelette, garnir à volonté de feuilles de verveines et pluches de persil et d'un grain de gros sel

Servir sans attendre et fêter le Pérou avec cette entrée, très peu salée, qui joue sur le contraste des goûts entre pomme en terre et pomme en l'air, reliées par le parfum magique de la verveine... belle dégustation !

*Ne pas jeter le reste des épluchures de pommes : les placer dans une gaze fermée à la ficelle, ou une chaussette dépareillée en coton (propre) que l'on ferme et l'on suspend au soleil, au vent, toujours à l'abri de l'humidité. Cela fait un "thé" délicieux et gratuit, ou favorise du fait de la pectine, la prise de vos gelées de fruits.

 

Posté par Xant à 13:23 - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags :


30 novembre 2013

Gâteaux à la pistache et mille autres gourmandises

F&P GâteauxNatureFleurie

La nature est généreuse.

En octobre et novembre, savourant ma chance de faire d'ultimes cueillettes après les récoltes d'août et septembre, j'apprécie encore plus ce que je trouve car le le vent ou la pluie prélèvent leur part. C'est un défi stimulant de lutter contre le froid qui s'installe, tout en complétant mes provisions de vitamines aux branches et aux derniers dons des jardins et des friches.

Ces biscuits (qui n'ont reçu qu'une seule cuisson) sont inspirés par le superbe film de Luc Jaquet "Il était une forêt" que le génial botaniste Francis Hallé a cherché à réaliser durant 25 ans face à l'urgence de sauver les forêts primaires tropicales, sans lesquelles oxygène et eau vont devenir un luxe...

J'ai tout d'abord confectionné des fonds de tarte à base de pistaches rapportées de Sicile. Le pistachier est un arbre splendide ! Le pommier aussi...                                                                           

F&P Pommier Sauvage

Dans mon mixer j'ai broyé trois bonnes poignées de pistaches fraîches (vertes et roses) avec deux cuillers à soupe de ma pâte de pommes sauvages  (réalisée sur le principe de la pâte de coings mais en cuisson solaire) puis une cuiller à soupe de sirop de rose (cadeau de mon amie Claire d'Ariège), une cuiller à soupe de farine de riz, une cuiller à café d'huile de pistache et un blanc d'oeuf. Bien entendu, je n'ai pas oublié mon grain de gros sel (d'Aigues Mortes).

J'ai obtenu une boule bien ferme que j'ai façonnée à la main pour réaliser cinq formes.

Le buisson n'est pas sur cette photo, il était déjà en cuisson solaire derrière le pare brise de la voiture garée en bas de l'immeuble, pour vérifier si, malgré le froid et les nuages, la seule combinaison d'ultra violets et d'infra rouges piégés pourrait suffire. Je pratique une cuisine expérimentale, donc j'opère en permanence des tests et recherches.

Les 4 autres sujets sont allés cuire au four, en même temps qu'une foule d'autres plats (gratins, pains, daube) que j'organisent de façon à utiliser la chaleur au mieux de leurs besoins et de la surveillance qu'ils nécessitent. Avec cette méthode, une bouteille de gaz dure un an, sans me priver d'un moyen de me réchauffer certains soirs gelés... j'en profite toujours pour remplir le four de "choses à cuire" !

Que mettre en garniture sur ces biscuits croquants ?

En revenant d'Italie, suite à la rencontre dans le train d'un guide de la vallée des merveilles, naturaliste et passionné de paléonto, j'avais fait un détour par Tende. J'avais achevé ma visite du village et sa garrigue par ses jardins qui s'étagent plaisamment autour de la rivière. Sur une marche des raidillons qui relient les potagers aux maisons, j'avais trouvé une tomate green zebra à peine mûre, chaude gorgée de soleil, que j'avais empochée, pensant au succulent crumble de Laurence Jakus (http://www.rustica.fr/videos-jardin/legumes-et-potager/green-zebra-tomate-a-rayures-vertes,6956.html)

Je l'ai retrouvée une semaine plus tard dans mon sac à dos, toute rouge ! J'avais alors décidé de la joindre aux dernières tomates glanées dans le jardin d'amis, vertes comme des groseilles, pour une marmelade (vous connaissez l'histoire de la grenouille devant le photographe ?) dorée, avec ses tranches de citron et sa gousse de vanille.

F&P Tomate   Couper en tranches des tomates vertes lavées, crues, en alternant dans un saladier les couches de tomate, des tranches d'un citron bio lavé (lui laisser sa peau) et le sucre en poudre. Terminer par un couche de sucre, planter au milieu dans la masse une demi gousse de vanille (une Bourbon ou mieux, une Pomona) coupée en longueur, couvrir d'un torchon pour la nuit. Le lendemain cuire à feu moyen puis doux.  J'en fais au moins 7 pots par an, avec des variantes pour adultes (dans l'un j'ajoute du gingembre frais râpé, l'autre du poivre rose du Pérou, dans le 3ème un bouton de la ravissante fleur du giroflier - habituellement nommé clou de girofle, le 4ème reçoit du macis de muscade, le dernier une touche de rhum blanc).                             

F&P TomateVerte

   J'ai donc tartiné le buisson (parfaitement cuit) du sirop de ma confiture de tomate verte vanillée, qui a d'ailleurs mouillé le napperon au dessous, ce dont je ne me suis pas aperçue avant de regarder mes photos, mais trop tard ! J'avais déjà déposé mon paquet cadeau avec ces gâteaux chez mon voisin en remerciement (il avait trouvé mes clefs perdues et me les avaient rapportées). Laissant libre cours à ma fantaisie, j'avais simulé des tiges en pâte d'amande maison teintée au jus d'ortie, puis, en guise de feuilles, en bas, déposé quelques tranches de mon gingembre confit (une réussite de Noël dernier car, cette année, je n'ai pas encore terminé mes orangettes et autres fruits confits - je tente d'espacer les cuissons pour les réduire, ne pouvant compter sur le soleil en ce mois ténébreux). Enfin j'ai piqué quelques boutons de roses séchés. 

Pour le gâteau "hibou moustachu", j'ai repris la base de celui que j'avais fait (involontairement) en Mickey (et que mon invité-client avait photographié mais pas mangé, il avait aimé celui en coeur, que nous avions partagé, et calé devant celui-là...). J'ai enlevé la poire au chocolat - trop grosse pour l'équilibre de cette pâtisserie - et l'ai recyclée en chutney.

Le biscuit gardé au frais avec sa garniture de pâte d'amande maison* s'était conservé à merveille, donc là, j'ai simplement revu le décor pour un clin d'oeil rigolo. Les pastilles de chocolat mauve sont un cadeau de mon amie Donatella, elles me les avait rapporté de Naples. Je les ai redisposées sous des paupières en pâte d'amande, pour faire des yeux à demi clos au hibou. J'ai laissé les pétales de rose mêlés à des pistaches concassées (elles font les "moustaches". Et j'ai repris la rose en pâte d'amande que j'ai remodelée en bec, orné d'une fleur d'helichrysum italicum (la plante de maquis qui sent le curry) en guise de pipe. Quelques gouttes de caramel par ci par là, et voilà ! 

*Mélanger de la poudre d'amande avec un peu de sirop de sucre, voilà c'est tout ! quand je fais ma poudre d'amande je n'oublie pas d'ajouter, selon la quantité, un morceau d'amande amère pour corser le goût. Pour les colorants : rose avec un peu de sirop de rose rouge, vert avec du sirop d'ortie, jaune avec du safran, bleu avec du sirop de myrtilles.

Avec mes gâteaux, j'adresse ma candidature à Lilou25, qui célèbre ainsi le second anniversaire de son blog (super sympa !). Navrée de m'y prendre au dernier moment mais je n'ai eu l'information qu'aujourd'hui (par Nicole Passions) or je travaille tard le samedi !!! 

ml
                      jeu en partenariat avec

 Boutique Arts de la Table marc

 

Je vous souhaite un beau dimanche ! j'adore vos commentaires... 

 

F&P SourireNature

 Ci-dessus un magnifique smiley qui réconforte les automobilistes bloqués par des travaux dans un rond point voisin...

 Ci-dessous, les gâteaux réalisés dimanche dernier pour mon invité, intéressé par mes cours de cuisine. Et ça marche !

 F&P DouceursNovembre

 

Posté par Xant à 09:03 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags :

28 novembre 2013

Lasagnes végétariennes aux couleurs d’automne en ce jour de GRAND MERCI

F&P Lasagnes Couleurs Automne

 

Pour mettre la main à la pâte, iI faut :

1 paquet de lasagnes prêtes à l’emploi (sans gluten) ou 5 plaques de lasagnes fraîches maison aux dimensions du plat

250 g de potimaron bio râpé ou coupé en lamelles fines (ne pas éplucher l’écorce) et/ou de carotte râpée

250 g d’épinards en feuilles, frais ou surgelés (ou vert de blettes)

1 petit pot de ricotta de brebis

1 demi-litre de lait végétal nature (riz, amande, soja au choix) ou d’eau

5 c. à soupe de crème de noisette ou de noix

2 cuillers à soupe d’huile d’olive

80 g de maïzena bio (amidon de maïs)

1 gousse d’ail (facultatif) épluchée et écrasée (ôter le germe)

1 cuiller à soupe de tome de brebis râpée ou en fines lamelles

 gros sel, 1 pincée de curcuma, une demi arille de macis* (sinon un peu de noix de muscade râpée)

1 wok - 3 casseroles - 1 plat à gratin rectangulaire huilé - 3 spatules en bois 

 * Le macis est l'enveloppe charnue de la noix de muscade, elle en a le parfum mais ajoute une note plus subtile, vanillée

Préparation 30 mn – cuisson 35 mn au four classique ; au moins 1 heure en four solaire

Dans une casserole diluer la maïzena dans le lait végétal froid ou l’eau = crème de maïzena. Ajouter la crème de noisette ou de noix, bien mélanger. Réserver.

Laver le potimaron. Sans l’éplucher, le couper en tranches, enlever les graines (à réserver au frais pour une autre préparation). Râper chaque quartier ou les couper en fines lamelles (pour réduire le temps de cuisson). Faire de même avec la carotte. Faire chauffer le wok avec une cuiller à café d’huile d’olive, une pincée de gros sel et de curcuma, y verser le mélange potimaron carotte et remuer jusqu'à cuisson des légumes al dente. Ajouter l’ail haché, verser dans la 2ème casserole, réserver.

Faire tomber les épinards ou blettes dans la 3ème casserole avec une demi-cuiller à café d’huile d’olive, saler, ajouter le macis. Réserver.

Ajoutez 2 cuillers à soupe de crème de maïzena aux épinards, et de même au potimaron carotte.  Remettre ces casseroles à feu moyen, remuer jusqu’à ébullition et épaississement. Retirer du feu. 

Faire chauffer la 1ère casserole de crème de maïzena, remuer jusqu’à ébullition et épaississement. Laisser un peu refroidir puis incorporer la ricotta en remuant bien.

Faire préchauffer le four à 160° (th.6). Si cuisson solaire, prévoir une bonne heure de cuisson si pâtes sèches. 

Huiler le plat à gratin et commencer par y déposer une couche de potimaron, qui doit être semi liquide. Poser une couche de lasagnes par-dessus.

Couvrir d’une couche d’épinards ou blettes (semi liquide aussi) placer par dessus une couche de lasagnes. Ajouter une fine couche de crème de maïzena, couvrir de lasagnes, puis à nouveau d’épinards…

Répéter l’alternance jusqu’à 6 couches au total.

Terminer la 6ème et dernière couche par la crème de maïzéna, disposer par dessus les lamelles de fromage, verser un filet d’huile d’olive. On peut saupoudrer de quelques noix concassées, pluches de persil.

Laissez reposer 5 min pour que les lasagnes ramollissent, puis enfourner 20 à 35 min (four classique) jusqu’à ce que la garniture soit dorée, les pâtes cuites. Le four solaire ne "gratine pas" donc ajouter des gaines oléagineuses sur le dessus pour l'effet croustillant. 

Servir en tranches pour faire admirer les 3 couleurs. Accompagner d’une belle salade verte. Bel appétit en joyeuse compagnie !

Ce jour des "merci beaucoup" (maururu en tahitien - j'adore  écouter l'italien et le polynésien, langues qui roucoulent !) est aussi l'un de ceux qui sont favorables à mes boutures de plantes à fleurs comestibles (ajouter un grain d'orge, c'est le secret transmis par ma nonna vénitienne).

J'ai loupé la date canadienne pour remercier la nature, les êtres de tout genre ou règne qui m'aident tout au long de ma vie, ainsi que vous qui m'avez accueillie si gracieusement dans vos lectures ! C'est donc à la date américaine, franchement décalée par rapport aux moissons, que je souhaite exprimer toute ma gratitude à toutes celles et ceux qui m'ont tendu l'oreille, la main, leurs bras, leur confiance, leur amitié, leur plus quand affinité, les clefs de leur coeur & âme, de leur maison, art, bibliothèque, atelier, laboratoire, bureau, cuisine, cave, voiture, moto, et j'en oublie tant...!

Une pensée toute particulière, très chaleureuse, pour R. qui m'a supportée 41 ans dans le sens sponsor, encouragements, facilités et félicités !!!

Or pas moyen d'arriver à faire un lien dans la colonne pour cette fonction, alors allez visiter son site http://www.ophryshybrides.com/ et lire l'article délicieux http://philippereneve.blogspot.fr/p/remy-souche-le-berger-des-orchidees.html, vous ferez une superbe rencontre !

Du fond de mon coeur, vivants ou déjà partis, je ne vous oublie jamais et vous emmène dans mes loufoques aventures et cueillettes, au vent des fantaisies, désirs, recherches, fous rires et passions. Un brillant aquilone tire nos rêves toujours plus haut, plus fort, au dessus des nuages jusque dans le soleil, la lune et la voie lactée... la liberté !!!

A Gênes, durant le Festival des Sciences, lors d'un atelier de physique sur les ultra violets et les infra rouges, au sujet de ma cuisson solaire en démonstration, un prof d'université a déclaré que je cuisine au spectre de la lumière... alors je voudrais partager avec vous ce que je pianote sur l'arc en ciel,  tout en couleurs !!! 

Comme cette "écrasée de vitelottes, pétales de pomme sauvage en infusion de verveine et piment d'Espelette" pour le concours de Lyne :

equilibrez-vos-repas-de-famille-avec-les-produits-d-automne_large Crédit photos : Direct et bon 

F&P VitelottePommesVerveine

 

Posté par Xant à 08:39 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

21 novembre 2013

Je twiste le Millas

F&P MillasMaïs

F&P MillaMaïsRaisinsAbricots

Il gèle !!! c'est ce que le sujet en caramel hurle sur son sabre planté dans le Millas !

Une envie irrépressible de chaleur (il fait 15° chez moi ; je ne chauffe pas car c'est "tout électrique" or rien n'est correctement isolé...) me conduit à la cuisine où j'allume le four en louchant sur mes provisions... Il faut remplir ce four, que tout cuise ensemble à la fois pour mes gamelles de midi (mes pauses déjeuner dans la voiture) et des repas tout prêts quand j'arrive le soir, frigorifiée, de mes longues journées de travail...

Pendant le préchauffage du four, j'y mets à cuire des rochers à la noix de coco, c'est ultra simple, rapide à réaliser : de la noix de coco râpée, du sucre, un blanc d'oeuf, on mélange et basta ! une cuisine minute...

Tout en buvant le café chauffé lui aussi au four (j'en fais pour la semaine, je le réchauffe au soleil quand j'ai de la chance, sinon...) je cogite sur mon menu de la semaine et celui que je conseille à ma cliente pour mes cours de cuisine chez elle. Tiens, la semoule de maïs, au lieu de faire la polenta aux chanterelles (bien sèches, elles peuvent attendre) si je faisais ce pain de maïs qui sentait si bon, autrefois, quand ma nona en faisait cuire ?

A l'instinct, je mélange un bol de semoule de maïs bio avec un peu de bicarbonate de soude, une cuiller à soupe de maïzena, et par précaution un demi paquet d'agar-agar en poudre (donc 1 gramme). Je fais un puits dans lequel j'ajoute un jaune d'oeuf (le blanc est dans les rochers coco) avec une cuiller à café d'huile d'olive. Tout à coup, je pense au lait de soja qui reste de ma préparation de tofu soyeux, et j'en verse une tasse que je parfume à la fleur d'oranger (je n'aime pas l'odeur du "lait" de soja). Me voilà tout étonnée de me retrouver en train de confectionner un millas, spécialité du sud-ouest que je mangeais à Caussade quand je rendais visite à mes tantes. Du coup, il faut le sucrer. Alors j'ai l'idée d'utiliser mes raisins et abricots secs (je les ai fait sécher au soleil dans une chaussette dépareillée en coton... mais oui, propre !). Je les émince et les incorpore au gâteau, opération qui me donne assez chaud pour enlever enfin mon anorak. Le sucre des fruits est suffisant, pas besoin d'en rajouter.

J'écoute à la radio un sketch de Coluche sur la politique tout en m'émerveillant de l'intelligence fulgurante de sa pensée. Avec Pierre Desproges, ils me manquent...

J'installe ce "pain de maïs façon millas" dans son moule de cuisson huilé (ma gamelle népalaise) tout en préparant les 3 récipients de ma gamelle (thaïlandaise) de midi :

- un étage de riz complet aux lentilles du Puy et zeste de citron combava ( évocation de la Réunion - quand j'ai froid je mange épicé ou exotique pour me réchauffer l'âme au souvenir de mon bien être en voyage)...

- un d'aubergines au parmesan (melanzane alla parmigiana) - grillées puis poêlées (ainsi elles ne "pompent" pas l'huile d'olive) à la sauce tomate et herbes de garrigue avant de les saupoudrer de vieux parmesan râpé fin (un soupçon du fait de mon allergie au lactose)

- un de rochers coco (je trouve toujours quelqu'un avec qui partager, faire goûter, papoter de cuisine ou de botanique gourmande, dans mes enquêtes).

F&P DéjeunerVoiture

F&P AuberginesGrillées

J'enfourne  à 150° le millas, les gamelles de riz et d'aubergines (faites hier soir) pour les gratiner, auxquelles  j'ajoute un "cake" aux restes d'une soupe de céleri rave, carottes et farine de riz, généreusement épicée de gingembre, et qu'il faut "terminer"... J'ai simplement mélangé à froid un peu de maïzena bio à la soupe épaisse, et hop ! au four.

 En revenant du travail il m'a pris la fantaisie de faire des filets en caramel (je révise mes techniques...) et le Millas s'est animé d'un valeureux Nac mac Feegle échappé du disque monde de Sir Terry Pratchett... Ni was, ni weine... "ni dieu ni maître" ça me va farpaitement !

Oups... j'ai oublié d'envoyer une recette de cuisine des restes à Ciorane pour sa cuisinede4sous, dommage, ce sera pour le 20 décembre !

Posté par Xant à 00:09 - Commentaires [2] - Permalien [#]

18 novembre 2013

Gelée solaire d'Arbouse

F&P Gelée Solaire Arbouses

Deux fioles de gelée d'arbouse en cuisson solaire durant ce froid mois de novembre... 

F&P Arbouses

Cueillette d'arbouses dès les premiers gels, une gelée pour conjurer les effets des gelées matinales...

F&P Arbustus Unedo

Ces fruits d'Arbutus unedo, un arbuste typique de méditerranée à l'écorce remarquable (de la famille botanique de la bruyère) sont des bombes d'énergie bourrées de vitamines, de sels minéraux et d'un goût exquis, légèrement acidulé. Toutefois, les graines omniprésentes rendent désagréable la dégustation crue. De plus, ils indisposent douloureusement les intestins fragiles.

C'est pourquoi je les prépare en gelée ou sirop et ensuite, éventuellement, en sorbet d'une rare délicatesse.

Faire tout d'abord cuire les fruits dans un peu d'eau. A cette étape, j'ajoute des peaux et trognons de pomme que j'ai fais sécher au soleil (pour la pectine).

Mon leitmotiv : les épluchures sont des trésors... ne les jetez pas !

F&P ArbousesCuisson

Installer la pâte ainsi obtenue dans un pochon, à égoutter, pour recueillir uniquement le jus. J'utilise une chaussette en nylon (propre !). Très solides, elles remplacent une corde et rendent bien des services en voyage...

F&P ArbousesJusFiltré
F&P ArbousesFiltre

Bien exprimer tout le jus. Le peser, y ajouter son poids de sucre (j'en mets toujours un peu moins) et remettre à chauffer jusqu'à obtenir la gelée. Vérifier en posant une goutte sur une soucoupe en porcelaine que l'on penche.

Mettre en pot préalablement passé à l'eau bouillante ainsi que le couvercle. Retourner le pot sur son couvercle une nuit durant.

Surtout, ne pas... jeter le résidu des fruits ! Vous l'utiliserez :

- sous la douche pour un somptueux nettoyage de peau...

- sinon, on peut le faire fermenter et en tirer un excellent kéfir, très actif

- ou encore, donnez-le à vos poules, elles en raffolent !

Pour mes préparations solaires, j'installe mes pots sur le balcon où ils reçoivent la jolie caresse des rayons d'automne, je n'ai ainsi aucun problème de conservation (appertisation par le soleil).

F&P Gelée d'Arbouse

La couleur incarnat de cette gelée plaît beaucoup aux enfants. C'est une astuce pour leur faire manger avec plaisir un peu des fruits et légumes qui leur font dire "beurk" quand on les leur propose... 

Je candidate avec ce billet-recette au concours d'Epices & moiLes couleurs et saveurs de l’automne …

Merci de tout  ♥ pour vos commentaires, partages, échanges !

 

 

Posté par Xant à 19:46 - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , ,