F&P Lasagnes Couleurs Automne

 

Pour mettre la main à la pâte, iI faut :

1 paquet de lasagnes prêtes à l’emploi (sans gluten) ou 5 plaques de lasagnes fraîches maison aux dimensions du plat

250 g de potimaron bio râpé ou coupé en lamelles fines (ne pas éplucher l’écorce) et/ou de carotte râpée

250 g d’épinards en feuilles, frais ou surgelés (ou vert de blettes)

1 petit pot de ricotta de brebis

1 demi-litre de lait végétal nature (riz, amande, soja au choix) ou d’eau

5 c. à soupe de crème de noisette ou de noix

2 cuillers à soupe d’huile d’olive

80 g de maïzena bio (amidon de maïs)

1 gousse d’ail (facultatif) épluchée et écrasée (ôter le germe)

1 cuiller à soupe de tome de brebis râpée ou en fines lamelles

 gros sel, 1 pincée de curcuma, une demi arille de macis* (sinon un peu de noix de muscade râpée)

1 wok - 3 casseroles - 1 plat à gratin rectangulaire huilé - 3 spatules en bois 

 * Le macis est l'enveloppe charnue de la noix de muscade, elle en a le parfum mais ajoute une note plus subtile, vanillée

Préparation 30 mn – cuisson 35 mn au four classique ; au moins 1 heure en four solaire

Dans une casserole diluer la maïzena dans le lait végétal froid ou l’eau = crème de maïzena. Ajouter la crème de noisette ou de noix, bien mélanger. Réserver.

Laver le potimaron. Sans l’éplucher, le couper en tranches, enlever les graines (à réserver au frais pour une autre préparation). Râper chaque quartier ou les couper en fines lamelles (pour réduire le temps de cuisson). Faire de même avec la carotte. Faire chauffer le wok avec une cuiller à café d’huile d’olive, une pincée de gros sel et de curcuma, y verser le mélange potimaron carotte et remuer jusqu'à cuisson des légumes al dente. Ajouter l’ail haché, verser dans la 2ème casserole, réserver.

Faire tomber les épinards ou blettes dans la 3ème casserole avec une demi-cuiller à café d’huile d’olive, saler, ajouter le macis. Réserver.

Ajoutez 2 cuillers à soupe de crème de maïzena aux épinards, et de même au potimaron carotte.  Remettre ces casseroles à feu moyen, remuer jusqu’à ébullition et épaississement. Retirer du feu. 

Faire chauffer la 1ère casserole de crème de maïzena, remuer jusqu’à ébullition et épaississement. Laisser un peu refroidir puis incorporer la ricotta en remuant bien.

Faire préchauffer le four à 160° (th.6). Si cuisson solaire, prévoir une bonne heure de cuisson si pâtes sèches. 

Huiler le plat à gratin et commencer par y déposer une couche de potimaron, qui doit être semi liquide. Poser une couche de lasagnes par-dessus.

Couvrir d’une couche d’épinards ou blettes (semi liquide aussi) placer par dessus une couche de lasagnes. Ajouter une fine couche de crème de maïzena, couvrir de lasagnes, puis à nouveau d’épinards…

Répéter l’alternance jusqu’à 6 couches au total.

Terminer la 6ème et dernière couche par la crème de maïzéna, disposer par dessus les lamelles de fromage, verser un filet d’huile d’olive. On peut saupoudrer de quelques noix concassées, pluches de persil.

Laissez reposer 5 min pour que les lasagnes ramollissent, puis enfourner 20 à 35 min (four classique) jusqu’à ce que la garniture soit dorée, les pâtes cuites. Le four solaire ne "gratine pas" donc ajouter des gaines oléagineuses sur le dessus pour l'effet croustillant. 

Servir en tranches pour faire admirer les 3 couleurs. Accompagner d’une belle salade verte. Bel appétit en joyeuse compagnie !

Ce jour des "merci beaucoup" (maururu en tahitien - j'adore  écouter l'italien et le polynésien, langues qui roucoulent !) est aussi l'un de ceux qui sont favorables à mes boutures de plantes à fleurs comestibles (ajouter un grain d'orge, c'est le secret transmis par ma nonna vénitienne).

J'ai loupé la date canadienne pour remercier la nature, les êtres de tout genre ou règne qui m'aident tout au long de ma vie, ainsi que vous qui m'avez accueillie si gracieusement dans vos lectures ! C'est donc à la date américaine, franchement décalée par rapport aux moissons, que je souhaite exprimer toute ma gratitude à toutes celles et ceux qui m'ont tendu l'oreille, la main, leurs bras, leur confiance, leur amitié, leur plus quand affinité, les clefs de leur coeur & âme, de leur maison, art, bibliothèque, atelier, laboratoire, bureau, cuisine, cave, voiture, moto, et j'en oublie tant...!

Une pensée toute particulière, très chaleureuse, pour R. qui m'a supportée 41 ans dans le sens sponsor, encouragements, facilités et félicités !!!

Or pas moyen d'arriver à faire un lien dans la colonne pour cette fonction, alors allez visiter son site http://www.ophryshybrides.com/ et lire l'article délicieux http://philippereneve.blogspot.fr/p/remy-souche-le-berger-des-orchidees.html, vous ferez une superbe rencontre !

Du fond de mon coeur, vivants ou déjà partis, je ne vous oublie jamais et vous emmène dans mes loufoques aventures et cueillettes, au vent des fantaisies, désirs, recherches, fous rires et passions. Un brillant aquilone tire nos rêves toujours plus haut, plus fort, au dessus des nuages jusque dans le soleil, la lune et la voie lactée... la liberté !!!

A Gênes, durant le Festival des Sciences, lors d'un atelier de physique sur les ultra violets et les infra rouges, au sujet de ma cuisson solaire en démonstration, un prof d'université a déclaré que je cuisine au spectre de la lumière... alors je voudrais partager avec vous ce que je pianote sur l'arc en ciel,  tout en couleurs !!! 

Comme cette "écrasée de vitelottes, pétales de pomme sauvage en infusion de verveine et piment d'Espelette" pour le concours de Lyne :

equilibrez-vos-repas-de-famille-avec-les-produits-d-automne_large Crédit photos : Direct et bon 

F&P VitelottePommesVerveine